Articles

Affichage des articles du mars, 2018

Lubumbashi : Elle n’avait pas suivi les CPN, elle perd son bébé

Image
Elle a perdu son bébé, né par césarienne, et elle même a failli mourir; Nkita pouvait éviter ce scénario malheureux, si  elle avait suivi les consultations prénatales (CPN). Alors qu’elles permettent de réduire les complications liées à la grossesse et la mortinaissance, plusieurs femmes à Lubumbashi ne suivent pas les CPN, lorsqu’elles sont enceintes. La sensibilisation de la communauté et la réduction du coût de ces consultations peuvent aider à inverser cette tendance.

Elle n’avait suivi aucune consultation prénatale depuis qu’elle était tombée enceinte ; mère de trois enfants, Nkita se disait assez expérimentée pour gérer seule sa grossesse ; point n’était question pour elle de se rendre régulièrement à l’hôpital pour suive les CPN, une perte d’argent inutile disait-elle.

Lorsqu’elle a été amenée à l’hôpital, elle était effondrée et son pagne mouillé du sang. Après examen, il était clair que le placenta, mal inséré, empêché totalement la sortie de l’enfant ; c’est ce qu’on appelle…