Accéder au contenu principal

Lubumbashi : une trentaine d’enfants empoisonnée ?




Il aurait fallu boycotter le rendez-vous pour échapper à ce danger. Mais personne ne pouvait s'y attendre. C'est l'histoire d'un enfant de la maternelle dont l'anniversaire a tourné au cauchemar. Quelques heures seulement après le partage du gâteau, un enfant est décédé alors qu'une trentaine de ses condisciples sont hospitalisés. La scène a vécu le dernier week-end d'avril à Lubumbashi. D'aucuns croient en l’empoisonnement, seule explication plausible. Mais qui sait! Et si la cause n’était pas celle-là ? Et s’il s’agissait d’une toxi-infection ?

Une fête qui tourne mal

Un jour qui devrait rester mémorable a donné vie à un cauchemar pour plusieurs enfants et leurs parents. Pourtant le gâteau a bien été réalisé par une enseigne connue à Lubumbashi. Empoisonnement ? Intoxication simple ? En tout cas, c'est une fête qui a mal tourné jusqu'à donner la mort. La victime s'appelle Berouria Mputu, un ange dont la vie a été raccourcie. Elle a été enterrée le mardi 01 mai 2018.

Que s'est-il passé ?

Le gâteau d'anniversaire a été réalisé par une dame dont l'enfant (aussi hospitalisée) était parmi la trentaine. Pour la plupart d’observateurs, il y aurait empoisonnement. Une position compréhensible à Lubumbashi. En tout, le gâteau doit avoir été empoisonné, saboté au cours de sa fabrication. Une autre thèse, la moins avancée,  est plus scientifique: la toxi-infection alimentaire. Il s’agit d’une intoxication qui survient après la consommation d’aliments contaminés par des microbes nocifs. Une contamination parfois due à une mauvaise conservation, qui n'a rien à voir avec la volonté de tuer.

Est-ce explicable ?

L’explication est simple : dans un aliment mal conservé ou périmé, les microbes se développent assez bien et sécrètent les toxines qui causent souvent des douleurs abdominales, des nausées et des vomissements, en plus des fièvres et frissons, etc. Dans certains cas, en fonction du microbe en présence, une prise en charge médicale est urgente, sinon l’individu succombera. Et ici, c'est ce qui s'est passé

La prévention peut sauver

Tous les aliments mal préparés ou mal conservés peuvent conduire à une toxi-infection, surtout les pâtisseries, les laits non pasteurisés, la charcuterie, les crudités. L'hygiène est primordiale pour se préserver, c'est le début de la prévention qui passe avant la guérison. Cette prévention passe notamment par l’utilisation d’aliments non périmés, la réfrigération rapide et constante des aliments (surtout les surgelés), la cuisson à de température adéquate, l’hygiène de la vaisselle et des mains, etc.

La réalité vécue le week-end dernier à Lubumbashi ne devrait donc pas vite jeter designer le coupable.


Texte de : Fidèle Bwirhonde & Richard Ndambo
Credit photo: Kristi611

Commentaires

  1. J'ai des larmes aux yeux
    Mon seigneur et mon Dieu... ��

    Je me demande pourquoi le monde est devenu si cruel et si hainé ?

    Merci d'avoir quand même dénoncé et crié à l'injustice,
    Un acte a beaucoup encouragé !

    Je t'aime en vers
    Mon cher frère !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Voulez-vous laisser un petit commentaire? Faites le ici...

Posts les plus consultés de ce blog

Blogueur, mais comment un médecin peut se retrouver là

On peut bien être médecin et porter la casquette du blogueur. Cette dernière peut d’ailleurs être utilisée, à côté du stéthoscope, du thermomètre ou du bistouri, comme outils pour participer à l’amélioration de la santé de la population. Dans un pays à plusieurs défis sanitaires comme le nôtre, il est souhaitable que beaucoup plus de jeunes s’intéressent à ce mode de communication.

À l’aube de l’an 2019, j’étais reçu par le ministre de Santé publique de l’époque, le Dr Oly Ilunga, dans son cabinet. C’était pour le compte de Habari RDC, en vue de parler de la dixième épidémied’Ebola en RDC, déclarée depuis début août 2018.
Après s’être présenté comme « Médecin et Blogueur », le ministre m’avait aussitôt demandé « comment un médecin se retrouve-t-il blogueur ?». Et ce n’était pas la première fois que cette question m’était posée.
Entre vocation, passion et curiosité
Ma casquette actuelle de « Médecin & Blogueur » ne peut être bien comprise sans remonter des années en arrière. Tout comm…

Symposium AMU RDC : il y a urgence à réanimer la médecine d’urgence

Discipline médicale importante, mais peu développée en RDC, la médecine d’urgence vise à augmenter les chances de survie des patients dont la vie ne tient qu’à un fil. Son émergence contribuera grandement à la réduction du taux de mortalité dans notre pays. Un symposium sera organisé à Kinshasa, du 29 au 30 novembre 2019, par l’AMU RDC.


La RDC est l’un des pays à fort taux de mortalité dans le monde (Pop.data), et (donc) à faible espérance de vie (Atlasocio). Les causes sont certes nombreuses, mais la qualité de la prise en charge occupe une place non négligeable. L’amélioration de la qualité de la prise en charge des Congolais doit donc être une des priorités.

Le coma des Urgences
La médecine d’urgence a pour but de reconnaître les personnes souffrantes dont la vie ne tient qu’à un fil et leur faire bénéficier des soins appropriés, afin d’augmenter leur chance de survie.

Hélas, ce domaine médical est peu développé dans notre pays. Par manque du personnel qualifié en médecine d’urgence, e…

Comment l’UNFPA contribue-t-il à la lutte contre la pauvreté en RDC

En dépit de ses multiples richesses, la RDC est l’un des pays les plus pauvres au monde. La taille des ménages, le niveau d’instruction et la connectivité sont les principaux facteurs sur lesquels on doit agir pour sortir de ce marasme. J’ai appris au cours d’une session d’échange, organisé à l’intention de blogueurs congolais, comment l’UNFPA à travers son ambitieux programme aide notre pays à prendre définitivement un bel élan vers son développement.

Elle était riche en information, la session d’échange organisée le mardi 12 novembre dernier par le Fonds de Nations Unies pour la Population (UNFPA) à l’intention de blogueurs congolais (Habari RDC). Cette rencontre, prélude d’un partenariat, nous a permis de comprendre l’apport de cette agence onusienne au développement de notre pays. #RDC: @UNFPARDC réunit les membres de @habariRDC pour une session d'information sur son rôle et mandat. L'objectif est d'outiller les blogueurs congolais à communiquer sur les questions de popu…